Big Data : nos ordinateurs sur écoute

En 20 ans, l’enregistrement, le stockage et l’analyse des données ont réalisé des progrès considérables. Nos ordinateurs sont sur écoute et le Big Data, surnommé «le pétrole du XXIème siècle» révolutionne nos modèles économiques.

Le web est le canal de vente qui connaît la plus forte croissance. Il permet en effet de réduire les coûts (pas de loyer à payer pour une boutique ouverte 24h/24) et devient un outil de segmentation puissant et sans égal grâce à toutes les données que nous lui fournissons de notre plein gré.

Google est mon ami

Avant j’avais un petit ami. Il m’offrait des fleurs une fois par an, en général pour s’excuser d’avoir oublié mon anniversaire, était champion dans le choix de cadeaux qui auraient plu à ma grand-mère et a toujours cru que je faisais du 36, ce qui au-delà d’être flatteur, m’a permis d’inonder le bon coin en petites annonces.

Aujourd’hui Google est mon ami. Je passe tous les jours des heures derrière mon écran d’ordinateur et au fur et à mesure du temps il a appris à me connaître. Il cible ses messages publicitaires, devance mes désirs en me proposant des sacs à main, des chaussures ou des robes trendy et il a même deviné que je rêvais de partir à Dublin.

Comment ça marche ?

Grâce à des algorithmes qui analysent nos habitudes de surf sur la toile. Les algorithmes sont des programmes informatiques conçus pour scruter nos historiques de navigation, scanner nos messageries, étudier nos interactions avec tel ou tel site internet et nous proposer des réponses les plus pertinentes possibles à nos recherches.

Des données informatiques sont produites en permanence et proviennent de notre utilisation d’internet. Nos allées et venues sont enregistrées : produits consultés sur les sites e-commerce, commentaires sur les réseaux sociaux, géolocalisation…  Le big Data s’invite dans nos salons et nous connaît mieux que nos proches.

Tout cela se développe bien entendu dans l’objectif d’améliorer notre expérience et faciliter notre navigation. Ces algorithmes sont sensés nous faciliter la vie en nous proposant un contenu internet correspondant précisément à nos goûts et nos envies. Mon « Flow » Deezer m’offre par exemple une bande son personnalisée selon mes goût musicaux. Mais cela ne devient-il pas réducteur ?

Big Data et techniques marketing

Retargeting, recommandation de produits, affichage de bannières personnalisées et ciblées… les techniques webmarketing se multiplient.

Quand je vais dans ma e-boutique préférée, je suis accueille par Léa, une conseillère virtuelle. Elle connaît ma taille, se rappelle que lors de ma dernière visite j’ai acheté ce petit pull rouge et me propose le pantalon qui irait avec ! Elle sait que je suis maman et m’envoie des e-mails pour que je puisse bénéficier de prix intéressant à l’occasion de l’anniversaire de mon fils. Connaissez-vous un magasin «brick and mortar» (un point de vente physique) où vous êtes autant bichonné ?

C’est donc un formidable outil marketing : qui n’a jamais commencé un achat sur internet sans le terminer par scrupule d’une dépense inutile, et reçu une sympathique relance mail le lendemain nous demandant si nous avons rencontré un problème technique en voulant passer commande et en nous proposant une nouvelle remise pour remédier à ce désagrément ?

Et le respect de la vie privée ?

D’un point de vue éthique et personnel, la question de la confidentialité des données est de plus en plus préoccupante. Nous vivons dans un monde connecté et sommes soumis quotidiennement à la collecte de données. Les conditions Générales d’Utilisation de Facebook en sont une belle illustration: en les acceptants nous lui accordons le droit d’utiliser nos contenus !

Les choses évoluent dans le bon sens avec le RGPD, et vous avez tous reçu de nombreux emails vous proposant de rester abonné aux newsletters correspondantes. Il faut savoir que sans clic de votre part vous ne recevrez plus rien de leur part… en théorie. Hélas les bonnes pratiques ne sont pas légion.

Alors que faire ? L’important est de savoir réguler les informations et les traces que l’on laisse sur la toile, notamment sur les réseaux sociaux : évitez de laisser des informations personnelles si vous n’y êtes pas obligés et ne postez pas de photos que vous ne voudriez pas voir circuler.

Pour une navigation plus discrète et ne pas recevoir de publicité intempestives, vous pouvez utiliser des extensions sur votre navigateur, comme «Adblock» qui bloque les fenêtres publicitaires, «Ghostery» qui minimise les collectes d’information de votre navigation, et paramétrez votre navigateur pour ne pas récolter de cookies.

Allez plus loin : Comprendre le RGPD